Abri de prairie

Lorsque l’on décide de domestiquer et d’apprivoiser des chevaux, il convient de disposer d’une construction pouvant les garder à l’abri des intempéries climatiques. C’est ainsi que le veut la loi pour la protection des animaux, plus spécialement en ce qui concerne les équidés. Dans le cas de ces dernier, cet abri est nommé « abri de prairie ». Que faut-il en savoir ?

Qu’est-ce qu’un abri de prairie et pourquoi en faut-il un ?

Un abri de prairie est un bâtiment ou une construction mise en place pour protéger les animaux (chevaux, ânes, moutons, etc.). Le cheval tout comme l’être humain a le droit à un logement. Avoir un abri dans sa prairie est plus qu’indispensable quand on a des chevaux. Cela est même incontournable en raison du fait que la loi l’impose dans la plupart des pays.

Etant donné que les chevaux sont aussi des êtres vivants, il est juste et digne de leur donner un endroit où dormir, un toit, une « maison ». Dans l’abri, ils sont protégés du vent, de la pluie, du soleil, de la neige et de tous les caprices de la nature. Avoir un abri dans sa prairie, c’est garantir une bonne santé à ses chevaux. Cette santé entre forcément en ligne de compte pour les rendements de l’animal lors des compétitions équestres par exemple. Il s’agit donc de protéger son animal aussi bien pour l’amour que l’on lui voue, que pour rentabiliser son investissement.

Qu’y a-t-il dans un abri ?

Dans un abri de prairie pour cheval, on peut stocker le foin et tout autre aliment qui sert à nourrir les chevaux. Cet aménagement permet de nourrir l’animal sans pour autant fournir trop d’effort. Ainsi, on y trouve des mangeoires et des abreuvoirs. On peut aussi y installer un tapis de foin pour la mise bas des poulains. L’abri devient donc un foyer pour les nouveau-nés.

De plus, il est un lieu adapté pour les visites médicales. Il n’est donc pas nécessaire de déplacer les chevaux pour les soigner sauf en cas d’intervention chirurgicale ou d’examen radiographique. L’abri joue aussi un rôle de sécurité quand on peut le fermer.

Matériaux de construction d’un abri de prairie

Le choix des matériaux de construction d’un abri de prairie dépend essentiellement de la situation géographique et du fait que ce soit un abri temporaire ou permanent. Nous distinguons deux grandes catégories de matériaux adaptés à cette construction.

Les abris en bois : le choix du bon bois pour la construction d’un abri revient aux spécialistes du domaine. Cependant, dans le cas où, bricoleur dans l’âme, vous décidez de le construire tout seul, il est important de connaître les qualités de bois résistant aux températures et aux intempéries du milieu, et pouvant supporter la robustesse du ou des chevaux.

Les abris avec dalle en béton : dans le cas de la dalle en béton, l’épaisseur dépend de la nature du sol. Une dalle installée sur un vide sanitaire devra avoir 15 cm d’épaisseur tandis qu’une dalle sur terre-plein fera 8 à 10 cm.

Il est indispensable de faire appel à des spécialistes pour éviter des erreurs pouvant être fatales pour les chevaux.

Dimensions standards

Les dimensions de l’abri à construire dépendent du nombre de chevaux à héberger. En effet, plus le nombre est élevé plus les dimensions seront grandes. Il existe, cependant, des dimensions standards répondant au minimum requis.

  • longueur : 3 ou 6 m.
  • largeur : 3 m
  • hauteur : 2,4 à 2,7 m
  • auvent : 80 cm ou 3 m dans le cas d’une toiture à double pente.

Il est important de préciser que la mise en place un abri temporaire nécessite une déclaration et une autorisation de travaux venant de la mairie ou de la commune reliée au lieu d’installation. S’il s’agit d’un abri permanent voire définitif, il faut impérativement un permis de construire.

Besoin d'un abri pour chevaux ?

Faites une demande